..... Pour un séjour, assez inoubliable en République Dominicaine dans un ranch-écolodge d’élevage de chevaux d’allure destiné aux activités de plein air, raids, excursions, expéditions insolites. Safari photos, promenades équestres avec des chevaux de Paso.

 
NAVIGATION
Accueil
Presentation
Localisation
Prestations
Cavalerie
Prologue
Tarifs
Localizacion
Prestationes
Leclub
Images
Contact-Informations-Reservations
Stats
Newness
Livre d'or
Partenariat
Presentacion
Affabulations
=> Lever
=> Espera
=> Halte
=> Descanso
=> Palabras
=> Retour
=> Tarde
=> Borrachera
=> Regresso
=> Divagations
=> Delires
=> Agitaciones
=> Elucubrations
=> Extravio
Reminiscences
 

Copyright 2005 PasoPicao Outing ......... Design : CampoDesign ................. ...............All rights reserved..................

Palabras


"Tels sont les quatre âges de l'amour : il naît dans les bras du dédain, il croît sous la protection du désir, il s'entretient avec les faveurs et meurt empoisonné par la jalousie." (Pedro Calderon de La Barca - Le pire n'est pas toujours certain )

S'ensuivit, échauffés par le rhum distribué à la ronde, applaudissements éloges, compliments et vives félicitations pour le fabuleux locuteur. Tous, pensent que l'ingratitude punit ! Chacun donne alors son opinion, émet une analyse, un avis, une conclusion philosophique, une appréciation. On remarque que tous les vieux contes, qu'ils soient, bouddhistes, musulmans, israélites, chrétiens, occidentaux,orientaux, asiatiques, ils portent tous, très curieusement les mêmes thèmes sociaux et des réflexions identiques sur l' Homme. Ressemblance tout à fait similaire entre chacun d'eux avec beaucoup d'éléments communs entre toutes les mythologies du monde. Emporté par ses récits extravagants, certainement un peu aussi entraîné, par les gobelets d'alcool passés à la ronde, "El narrador" entame alors, une autre histoire fantastique qu'il affirme avec vigueur, s'être passée jadis dans les environs proches.
"Il était une fois un vieux paysan incroyablement sage dans ses raisonnements qui vivait pas loin d'ici. Il était 'criador de caballos' (éleveur de chevaux), il en possédait un bon nombre. Après avoir passé la journée dans la cordillère comme nous le faisons nous même actuellement, il rentra chez lui à la tombée du jour, pour s'apercevoir qu'une de ses juments avait soudain disparue. Elle s'était certainement échappée de son enclos. Avec ses 'ayudantes' (aides), ils cherchèrent en vain aux alentours. Finalement, découragés par la nuit qui obscurcissait la campagne, ils abandonnèrent les recherches et tous, se dirent désolés pour l'éleveur. Ce dernier leur fit alors calmement remarquer : 'La perte d'une jument n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Tout sera révélé en temps voulu'. Le lendemain matin, le vieux paysan observa l'horizon du côté de la cordillère et vit deux chevaux venir à l'amble rapidement vers son ranch. Le premier était la jument 'Paso Fino' qu'il avait perdue, le second était un magnifique étalon qui la suivait. Malgré la distance, il pût apercevoir la superbe et forte carrure du deuxième animal et évaluer sa très grande valeur. Il se rendit donc, le plus rapidement possible au bureau du comté pour voir si à tout hasard quelqu'un aurait signalé la perte de son étalon. N'ayant rien enregistré, le magistrat du 'cantón'  lui conseilla de garder la monture jusqu'à qu'on lui rapporte éventuellement la disparition d'un étalon. Ce soir là, on célébra le retour de la jument 'Paso Fino' et l'acquisition d'un tout nouveau reproducteur absolument magnifique. Le sage éleveur de chevaux dit de nouveau toujours très calmement à l'assistance venue le féliciter et faire la fête : 'L'acquisition de cet étalon n'est pas nécessairement une bonne chose. Tout sera dévoilé en temps voulu'. Quelques temps après, le propre fils du propriétaire de l'élevage, voulut monter l'étalon pour faire une petite promenade et en profiter pour tester l'amble de celui-ci. Malheureusement, il n'était ni assez bon cavalier, ni véritablement expérimenté pour mener un cheval aussi fort et puissant avec une telle largeur de dos ! Il fut naturellement très vite désarçonné. La chute fut inévitable et si terrible qu'il se fractura une jambe. Aussitôt, tout le monde se rassembla autour du père pour dire que ce qui était arrivé était véritablement affreux et que ce cheval ne pouvait apporter que malheur à la famille du vieux 'criador de caballos'. Le vieil homme se retourna vers les témoins du drame et fit de nouveau remarquer avec beaucoup de sérénité : 'Cet accident n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Tout sera révélé en temps voulu'. Un peu plus tard dans le XIX siècle, selon le calendrier grégorien, le pays dût se battre contre les Britanniques et les Espagnols en une longue guerre de libération, afin d'obtenir l'indépendance. De son côté, Toussaint Bréda (Toussaint Louverture), un créole de l'habitation Libertat en Haïti, surnommé aussi 'Fatras-Bâton', ayant prit possession de la zone orientale de l'île, obligea en toute logique, la jeunesse rebelle de cette région à s'insurger contre lui. Elle fut appelée et enrôlée pour chasser l'occupant haïtien. La famille, les amis et les voisins du vieil éleveur de chevaux d'allure se lamentaient déjà du départ inévitable du fils pour aller faire la guerre à l'envahisseur. Les recruteurs allaient en effet, de ferme en ferme pour chercher à enrôler les jeunes hommes, futurs combattants révoltés. Bien évidemment, ils se présentèrent un après-midi au ranch du vieillard. Apercevant le très bel étalon dans la cour de la ferme, ils pensèrent tout de suite, que ce fabuleux cheval devait sans aucun doute, descendre en ligne directe des fameux chevaux de combat embarqués jadis dans les cales des navires par les espagnols. L'élégance et l'expression baroque leur fit très vite penser à l'Andalou, sa vigueur et sa carrure au Barbe et son apparente combativité automatiquement, aux fameux Cartujano et Soraïa. Après lui avoir fait faire quelques pas dans la cour, regardé la fameuse marche trottée ou amble rompu à quatre temps appelé 'Paso', admiré l'incroyable trot de l'étalon levant en même temps les deux jambes du même côté. À l'unanimité et en connaisseurs, ils votèrent tous, pour un descendant directe du 'Genêt d'Espagne', donc sans nul doute, un très grand guerrier. Les recruteurs en déduisirent aussitôt que le lâche jeune homme de la ferme devait absolument être enrôle d'office avec son si merveilleux cheval.
Ils fouillèrent avec soins tous les bâtiments et la demeure familiale, mais ne trouvèrent hélas, que le vieil éleveur, sa femme et leur fils infirme avec la jambe fracturée. Les officiers se firent entre eux la remarque que le fils eut été un bon soldat s'il n'avait eu la jambe brisée. En conséquence et malheureusement, ils ne pouvaient pas l'engager et le prendre avec eux pour aller faire la fameuse insurrection. Le jeune homme fut donc automatiquement dispensé d'aller combattre. Les amis, les voisins de la ferme stupéfaits déclarèrent : Ce vieil homme, cet éleveur de chevaux d'allure est tellement philosophe, maître de lui et sage, qu'il peut distinguer les bons et les mauvais incidents pour ce qu'ils valent vraiment ! ' (¡Este viejo hombre, este ganadero de caballos de paso es tanto filosóficos, seguro él y sabio, que puede distinguir las buenas y malas cosas para lo que valen de verdad!).
Felix qui potuit rerum cognoscere causas (heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses).

L'assistance subjuguée par l'histoire et la conclusion, s'empressa d'acclamer à tout rompre, le conteur et chacun donna un avis personnel. L'un des auditeurs, très voyageur au demeurant, annonça de suite, que cette fable était appelée "le vieil homme des steppes" et beaucoup contée dans certains villages d'Asie centrale. Ainsi donc, c'était bien la preuve de ce qui avait été dit précédemment concernant l'étrange analogie entre toutes les mythologies, fables et contes du monde. Sur ces paroles sages, tous levèrent leurs verres pour trinquer à ces histoires si intéressantes. L'aluminium des timbales se choqua, les conversations polyglottes reprirent de plus belle et à nouveau, l'un des cavaliers retrouva quelques vers de Pablo Neruda qu'il s'empressa de déclamer d'une voix légèrement pâteuse.
Après réflexions d'ailleurs, personne n'a jamais vraiment compris pourquoi ce brusque aparté au milieu de l'euphorie générale est survenu.
"Por eso eres la sed y lo que ha de saciarla. Cómo poder no amarte si he de amarte por eso. Si ésa es la amarra cómo poder cortarla, cómo. Cómo si hasta mis huesos tienen sed de tus huesos".
(C'est pourquoi tu es la soif et ce qui doit l'assouvir. Comment pouvoir ne pas t'aimer Si devoir t'aimer c'est pour cela.. Si c'est cela l'amarre comment pouvoir la couper, comment ? Comment si ce sont jusqu'à mes os qui ont soif de tes os)...

A SUIVRE:

 

 

 

 


 
Description - Catégorie - Activites
Elevage de chevaux d'allure et ranch-écolodge pour location de prestige à Saint Domingue. Safaris photos, raids insolites, bird watching. Equitation avec un symbole de l'élégance sud-américaine, le cheval "Paso Criollo" . Aventures insolites, découverte de la nature, de la biodiversité. Raids avec bivouacs. Trekking. Spa détente avec massages orientaux et cours de Yoga. "Dans ce lieu intemporel, proche du songe éphémère et de l'irréalité, le luxe authentique et le véritable raffinement, sont de toujours avoir la perception, qu'il vaut beaucoup mieux être " vrai voyageur " que " simple touriste...! "
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
..................................................................... "Dans ces lieux hors du temps, non loin de la rêverie, le raffinement et le réel luxe est d'avoir conscience qu'il vaut beaucoup mieux être vrai voyageur que simple touriste"